Une 2ème génération d’espèces déterminantes pour les ZNIEFF du Poitou-Charentes

La mise à jour nécessaire de l’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de Poitou-Charentes, dont 2 générations ont été réalisées, a débuté en 2015 sous la coordination de Poitou-Charentes Nature et de la LPO, avec en relais départementaux les associations référentes dont DSNE. Celle-ci va se décliner via des propositions de nouvelles ZNIEFF et l’actualisation de celles précédemment décrites ainsi que des listes de référence régionales nécessaires pour caractériser ces enjeux.

Azuré de l'ajonc F. Conort
Azuré de l’ajonc, photo : F. Conort

Rapide définition des ZNIEFF

La désignation de ZNIEFF ne peut se faire que pour des secteurs particulièrement intéressants sur le plan écologique, notamment en raison de l’équilibre ou de la richesse des écosystèmes qu’ils constituent, de la présence d’espèces végétales ou animales rares et menacées. Les ZNIEFF ne constituent pas des mesures de protection mais bien des inventaires et un porter à connaissance.

Espèces déterminantes de ZNIEFF

Trois statuts « officiels » de patrimonialité régionale (en complément des statuts issus de textes (inter)nationaux) existent avec :

  • le statut d’espèce protégée en région (la seule liste date de 1988 et porte sur la flore),
  • les espèces déterminantes pour la création de ZNIEFF,
  • les espèces en danger d’extinction LRR (cf dernier Bulletin DSNE 44-2 de décembre 2015)

Ces 2 derniers statuts se voient actuellement étudiés/actualisés via des programmes nationaux relayés par Poitou-Charentes Nature, d’autant plus légitimement que les différents programmes d’inventaires et atlas menés depuis 20 ans par les associations départementales sur le territoire nous ont permis de fortement accroître notre perception de la répartition, l’évolution et l’écologie d’un grand nombre de groupes d’espèces. C’est le Conservatoire Botanique National Sud-Ouest Atlantique (CBNSA) qui aura la charge de la révision de la liste flore et habitats naturels.
Les espèces comme les habitats « déterminants » sont celles qui caractérisent l’intérêt patrimonial de la zone. Cette liste reprend les espèces protégées en France et/ou faisant l’objet de réglementations et conventions internationales (directives habitats et oiseaux…) et/ou inscrites sur les listes rouges. Les critères locaux ensuite retenus sont :

  • Part populationnelle (responsabilité patrimoniale) et degré d’endémisme (caractère de la faune et de la flore d’un territoire lorsqu’elles comportent une forte proportion d’espèces propres à ce territoire),
  • Rareté et originalité : la rareté peut ainsi être évaluée selon plusieurs facteurs : aire de répartition ou densité dans la région considérée, niveau et évolution des effectifs des populations dans ces stations (tout particulièrement des individus reproducteurs),
  • Sensibilité aux menaces sur le milieu : tant en résistance qu’en résilience.
    Les listes de 2001 (PCN) ont été actualisées par des groupes d’experts, essentiellement associatifs, puis soumises à la validation ce printemps du Conseil Scientifique Régional (CSRPN).

Actualisations réalisées

La révision de la déterminance des espèces picto-charentaises a été réalisée et validée sur plusieurs groupes, sur tout ou partie de la région :

Groupe d’espèces

Nb d’espèces déterminantes

Principales évolutions par rapport à la liste de 2001

2001

2015

Mammifères

26/73 et 9/dpts

21/80 et 1/dpt (dont 4 marins)

Retrait de 6 Chiroptères, régionalisation du Castor, retrait du Campagnol terrestre (16) et Genette (86), Chat forestier (non présent) et Hermine (populations à confirmer)

Mammifères marins non encore actualisés (6 espèces dont 4 déterminantes en 2001)

Amphibiens

6/22 et 5/dpts

7/22 et 3/depts

Régionalisation du Pélodyte ponctué, retrait de la Rainette méridionale et du Triton alpestre, ajout du Triton de blasius

Reptiles

2/19 et 8/depts

4/18 et 6/depts

Ajout de l’Orvet fragile et de la Vipère aspic

Lépidoptères rhopalocères (papillons de jour)

44/110

47/114

Ajout du Grand mars changeant, Grand Nègre des bois (79/86), Ariane, Azuré de l’ajonc et des coronilles, Azuré des cytises, Citron de Provence et Virgule

Retrait de 3 hespéries (manque de données fiables) et de 3 mélitées

Odonates (libellules)

Retrait régional de l’Anax napolitain, Calopteryx ouest-méditerranéen et Agrion mignon, avec retrait de 7 espèces en département

Ajout régional de l’Aeschne mixte, Cordulie splendide et Sympétrum jaune d’or ; régionalisation de 6 espèces et 3/dpt

Orthoptères

20/ 73

20 / 75 et 9/dpts

Retrait des espèces arboricoles qui étaient alors sous-prospectées

Mantes

0/2 et 1/dpt

1 / 2

Régionalisation de la déterminance de l’Empuse pennée

Phasmes

0/1

0 / 1

aucun

Asclapahes

2/2

2 / 2

aucun

Mollusques

32/177

29/177

Ajout de 3 espèces en déclin liées à des milieux particuliers, retrait de 6 espèces

Légende : /dpts : sur quelques départements seulement ; régionalisation : passage d’une déterminance sur 1 ou plusieurs départements à toute la région

Les listes des oiseaux nicheurs et hivernants/migrateurs ont également été actualisées. Ces listes seront prochainement synthétisées et publiées. Restent à évaluer la flore, crustacés, coléoptères, Lépidoptères hétérocères (nocturnes), champignons…

Plus d’informations sur : fiches juridiques des différents outils appliqués en France (www.ct78.espaces-naturels.fr), catalogue des espèces déterminantes du Poitou-Charentes de 2001 (téléchargeable sur le site de PCN – www.poitou-charentes-nature.asso.fr)
Sources : Guide méthodologique pour l’inventaire continu des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) en milieu continental. – MNHN-SPN 2013 ; Espèces animales et végétales déterminantes en Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature, 2001.