CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES DE PRÉVENTION

CHASSE AU TRÉSOR DES INITIATIVES DE PRÉVENTION

France Nature Environnement (FNE), en partenariat avec l’ADEME, a organisé en
décembre dernier une « chasse au trésor des initiatives originales de prévention
des déchets ».

Objectif associé : montrer que la prévention des déchets sort des « sentiers battus ». Grâce aux relevés d’associations membres et affiliées de FNE, 54 initiatives ont été recensées. Elles illustrent des modes de production et de consommation alternatifs permettant de produire moins de déchets.

Faire de la prévention des déchets une réelle priorité

En 2010, la production totale de déchets en France s’élevait à 355 millions de tonnes
dont 329 millions de tonnes de déchets des activités économiques (DAE).
Du côté des citoyens, entre 1995 et 2011, la production de déchets ménagers et assimilés (DMA) est passée de 476 à 538 kg par habitant, soit une augmentation de 13 %.
Pour Patrick Hervier, co-pilote du réseau Prévention et gestion des déchets de FNE et administrateur de Deux-Sèvres Nature Environnement « le proverbe « mieux vaut
prévenir que guérir » est mis en avant par les associations membres de FNE.
C’est effectivement meilleur pour l’environnement mais c’est aussi créateur
de lien social et positif en termes de maîtrise des dépenses.
Si de multiples initiatives locales illustrent ces bénéfices, l’engagement et le soutien
des fabricants et des pouvoirs publics sont, au niveau national, à renforcer. »

Les initiatives de prévention doivent essaimer

Si les collectivités sont les principaux acteurs locaux de la prévention des déchets, avec la mise en place des plans et programmes de prévention, ce ne sont pas les seuls acteurs à développer des initiatives permettant de réduire la production de déchets.
Des « Monsieur Jourdain » font, tous les jours, de la prévention des déchets sans le savoir !
Sans ce repérage effectué par le mouvement associatif lors de cette « chasse au trésor »,
ces initiatives auraient pu rester dans l’ombre.

Les initiatives recensées en Deux-Sèvres : Vente d’occasion de pierres tombales et création d’un cimetière naturel à Niort (79)

La ville de Niort prend très au sérieux le développement durable. Et cela ne s’arrête pas aux portes des cimetières de la ville, au contraire !
Depuis 1999, elle propose aux familles en difficulté financière d’acheter à petit prix, auprès de la conservation municipale des cimetières, les pierres tombales issues des concessions temporaires arrivées à échéance.
En constatant la valeur historique et patrimoniale de certains édifices funéraires sous forme de chapelles datant du XIXème et du début du XXème, la ville a choisi de les intégrer à son patrimoine en les réhabilitant et en les transformant en columbarium.

Selon Jean-Michel Minot, président de Deux Sèvres Nature Environnement, association
du mouvement FNE : « Mettre en avant le réemploi, dans un domaine qui touche
au sacré et qui est parfois tabou, c’est plus qu’original, c’est audacieux, tout en
restant respectueux. Le conservateur des cimetières de Niort, Dominique Bodin, a
osé et a initié de nombreuses initiatives. Merci à lui. »
En plus de cette action, les allées des cimetières de la ville sont, depuis plus de vingt ans, gravillonnées avec les excédents de graviers utilisés dans l’aménagement et l’entretien des voiries.
Le 14 février dernier, le cimetière naturel dit de Souché a ouvert ses portes.
Ici, toutes les étapes consécutives au décès sont repensées pour réduire au maximum
l’empreinte écologique de l’inhumation. Les familles qui souhaitent y enterrer un défunt
signent une charte : elles s’engagent à respecter certaines mesures pour préserver
l’environnement.
Les cercueils et les urnes y sont, par exemple, biodégradables.
Capitale de la biodiversité en 2013, la ville de Niort a également conçu et gère aujourd’hui
le site dans le respect d’une gestion douce et raisonnée d’une végétation spontanée. Les
produits phytosanitaires sont ainsi interdits et seules les allées piétonnes sont tondues.

Extrait du communiqué de presse de France Nature
Environnement

Extrait du Bulletin DSNE – N°43-1 – juillet 2014

Christophe Poirier, adjoint au maire (ici en compagnie de Dominique Bodin, conservateur des cimetières) a décidé de transformer ce mausolée en columbarium (Photo : NR Hean-André Boutier)

Mairie de Niort, Place Martin Bastard,79022, Niort ; www.vivre-a-niort.com

Deux Sèvres Nature Environnement, 48 rue Rouget de Lisle, 79000, Niort, www.dsne.org

France Nature Environnement, 81-83 bd Port-Royal, 75013 Paris, www.fne.asso.fr