Aller au contenu

Papillons de nuit

Très peu étudiés comparativement aux papillons de jour, les papillons nocturnes sont pourtant bien plus diversifiés que ces derniers (262 espèces de papillons de jour contre près de 6000 espèces de papillons nocturnes à l’échelle française). En Deux-Sèvres, nous connaissons environ 750 Macro-Hétérocères, et un peu moins de 1000 espèces de Micro-Lépidoptères. Les papillons nocturnes représentent à eux seuls 51% des pollinisateurs. Il en découle logiquement une action importante concernant la pollinisation des plantes et leur rôle n’est pas négligeable dans la chaîne alimentaire.

Le Grand Paon de nuit (Saturnia pyri) et le Sphinx de l’Epilobe (Proserpinus proserpina), 2 espèces encore communes en Deux-Sèvres. Crédit Photos Paulin Mercier.

Un projet de connaissance

Ce projet est conduit sur 3 ans (2019/2021) en Deux-Sèvres et en Vienne, avec pour objectif d’augmenter les connaissances sur les Hétérocères sur diverses trames paysagères, tout en formant les bénévoles de l’association pour leur permettre d’étudier ce groupe complexe en totale autonomie.

Synthèse des connaissances

La première étape du projet consistait à effectuer des recherches dans les collections de références des musées ou chez les particuliers, ainsi que la collecte de jeux de données pour une centralisation dans les bases de données en ligne. Ce travail d’inventaire historique a permis la saisie de plus de 6000 données en Deux-Sèvres, avec parfois la découverte d’espèces nouvelles pour le département. Pour la dernière année, il est prévu de terminer l’inventaire de la collection Drouhet (encore une 100aine de boite !), et nous espérons encore quelques surprises !

Boite de Noctuelle de la collection Pierre Drouhet, contenant des exemplaires prélevés à proximité de la forêt de Chizé, notamment un Trigonophora jodea, espèce déterminante ZNIEFF en Poitou-Charentes. Crédit Photos : Paulin Mercier

Inventaires de terrain

Les inventaires menés dans les deux départements pendant ces 2 années a constitué l’étape la plus importante de ce projet. Près de 25 nuits par an étaient consacrées à l’observation des Hétérocères, permettant l’acquisition de connaissances très importantes sur ce taxon encore trop peu étudié. En Deux-Sèvres, plus de 4 000 données ont été produites sur les 2 ans, avec l’observation d’en moyenne 335 espèces par an. Ces inventaires ont été menés durant les 2 premières années dans le bocage Deux-Sévriens, notamment en Gâtine et dans le bocage Bressuirais, chez des agriculteurs volontaires en agriculture biologique. La dernière année sera consacrée à l’étude du cortège des pelouses sèches.

Soirée d’inventaire menée chez Michel & Philippe Coutant dans le bocage Bressuirais, et découverte de la Marbrure nébuleuse chez Damien Guignard en Gâtine, nouvelle espèce pour la région Poitou-Charentes. Crédit Photos : Paulin Mercier

 

Formation des bénévoles

L’effort de prospection a été démultiplié dans les 2 départements grâce à la formation et la mise en place d’un réseau de bénévoles observant chez eux les papillons nocturnes. Du matériel a été mis à disposition des bénévoles et des animations/formations leur ont été proposées afin qu’ils acquièrent les connaissances requises pour étudier ce groupe d’espèces complexe. En cumulé, plus de 300 personnes ont bénéficié de ces sorties en Deux-Sèvres et en Vienne sur les 2 premières années du projet. L’aide apportée par les bénévoles dans le milieu associatif est inestimable, en témoigne les 24 160 données produites.

Soirée de formation auprès des bénévoles de DSNE chez Antoine Pasquier, agriculteur dans le bocage Bressuirais. Crédit Photos Thierry Wattez

L’évolution du nombre de données produites lors de ces dernières années est significative. Cela retranscrit bien l’effort et l’aide apportés par les bénévoles de DSNE :

 

Vous trouverez des informations et de la documentation sur la base de données Nature 79 (https://www.nature79.org/index.php?m_id=20047) ou en venant à nos locaux consulter divers rapports ou ouvrages. L’article sur les Lépidoptères de la RNR du Bocage des Antonins est disponible dans son intégralité ici (http://www.bocage-des-antonins.fr/wp-content/uploads/2020/07/OREINA-50-Boissinot-A-Mercier-P.pdf).

Zoom sur les Zygènes

Un inventaire participatif a été lancé sur les Zygènes, Hétérocères diurnes très sensibles aux modifications d’habitats. Ils sont liés, pour la plupart, à une unique plante-hôte et leur présence en fait de très bons indicateurs de bonne santé des milieux. Ajouté à cela qu’ils sont diurnes, assez placides, faciles à photographier et aisés à identifier, ils font de parfaits candidats pour une enquête participative. Une plaquette « clé de détermination » des Zygènes du Poitou-Charentes a été réalisée sur le premier trimestre 2020, et est en libre téléchargement sur le site internet Nature79.org.

Clé de détermination des Zygènes du Poitou-Charentes

Un inventaire dans le guano

Enfin, l’utilisation des nouvelles technologies, et notamment de l’ADN, apporte un côté innovant au projet. La récolte de guano dans des colonies de chauves-souris des 2 départements, espèces prédatrices des papillons nocturnes, a permis la détection de 57 espèces d’Hétérocères en Deux-Sèvres et 55 espèces en Vienne grâce à l’analyse génétique de ces fèces.

Programme réalisé en partenariat avec Vienne Nature

Avec le soutien financier de la Région Nouvelle Aquitaine, de la DREAL, du FDVA, du Conseil départemental de la Vienne