Un nouveau programme régional sur le Grand Rhinolophe

En 2016, un nouveau programme de recherche régional a été lancé sur le Grand Rhinolophe, certainement l’espèce prioritaire au niveau de notre département. Ce programme coordonné par Poitou-Charentes Nature et Nature Environnement 17 s’inscrit dans la continuité du programme sur les chauves-souris du bâti (2013-2015). Il est financé par la DREAL Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, la Région et l’Europe.

Véritable enjeu de conservation au niveau de la région Poitou-Charentes, le Grand Rhinolophe est pourtant une espèce de chauve-souris encore mal-connue. Symbole du bocage, la majorité des effectifs se reproduisent en Deux-Sèvres dans des greniers ou des combles de bâtiments anciens. Lors des comptages d’hiver, la population estivale d’environ 2 500 individus est triplée dans les cavités des autres départements. Ce constat a donc donné naissance à un nouveau programme d’étude régionale afin de mieux comprendre ce déséquilibre. Les principaux objectifs étant de mieux connaître les échanges entre les colonies et les relations entre les sites d’été et d’hiver. Pour cela, une nouvelle technique d’étude va être mise en œuvre, le transpondage. Ce système de marquage, pas plus grand qu’un grain de riz, est déjà utilisé sur de nombreuses espèces (mammifères, amphibiens,…).

Les Grands Rhinolophes seront équipés à plusieurs périodes de l’année ; à la sortie de l’hiver, après la mise bas et en transit automnal. 500 transpondeurs sont programmés pour l’année 2016 à travers le Poitou-Charentes. Les Grands Rhinolophes pourront ensuite être contrôlés sur les sites de reproduction et d’hibernation grâce à des portiques qui enregistrent les numéros de transpondeurs. Cette technique va permettre d’étudier les mouvements des individus en période de mise bas, les dates d’arrivée et de départ de la colonie mais aussi le trajet parcouru entre les sites estivaux et hivernaux.

Vous pouvez également participer à ce programme en nous signalant la présence de Grands Rhinolophes. Cette grande espèce, localisée dans les greniers et combles en été est facile à reconnaître car elle se suspend directement sur la volige ou le lattis de la toiture (voir photo ci dessous) !

c/M. Leuchtmann
C/M. Leuchtmann

Si vous repérez des individus ou des colonies contactez-nous par mail, contact@dsne.org ou par téléphone, au  05 49 73 37 36.